Vous tombez à genoux, pantelant, dans l’entrée de ce splendide jardin. Vous êtes à bout de souffle, mais on le serait à moins après être passé par autant de portes dérobées, et avoir déjoué l’attention des gardes du père de Marguerette. Cet espace est entouré de murs infranchissables, et il est également fermé par une grille derrière vous au sud, mais ce soir elle était heureusement restée ouverte. De beaux arbres donnent de l’ombre au clair de lune de cette romantique soirée d’été. La tourelle où réside la jeune femme se trouve à une quinzaine de pied au dessus du sol. Cela vous donne le vertige. Le seul accès est une petite porte en bas de la tour.

Note : 2.5. Avec 2 notes. Montrer les notes.
Chargement…